6 invités confirmés, 127 potentiels : le réveillon incertain de Pauline et Julien

C’est la première fois qu’ils organisent un réveillon mais pour Pauline, c’est sûrement la dernière. «On vous confirme ça ! », « Il y a des chances, on se rappelle », « Si jamais on vient, on ramène nos potes » : voilà le genre de réponses qu’ont obtenu Pauline et Julien à leur proposition de réveillon. Un réveillon qui s’annonce très aléatoire. Reportage.

Malgré leurs nombreuses relances (e-mails, coups de téléphone et autres textos), le couple de jeunes trentenaires grenoblois n’aura réussi à obtenir que 6 réponses définitives. Pourtant, lorsqu’ils annoncent leur projet de louer un grand gite pour le réveillon il y a 2 mois, la réaction de leurs amis est enthousiaste.

1 ou 15 dindes farcies ?

« Tout le monde était emballé par l’idée du gite mais personne ne voulait vraiment s’engager tout de suite » déplore Pauline, la jeune femme à l’origine de cette idée originale de réveillon dans un gite. Pour Julien, son compagnon, la soirée du réveillon est un sujet où règne une totale hypocrisie : « Tout le monde dit que, ouais, c’est une soirée comme une autre, que ouais, faut pas se prendre la tête pour ça, n’empêche qu’ils veulent tous aller à la meilleure soirée, quitte à décider au tout dernier moment ».

Mais quand vient le temps de faire les courses, l’incertitude devient vite handicapante. « Pour le repas on a décidé de faire des dindes farcies, je vais les acheter cet après-midi, mais voilà, je fais quoi moi ? J’en prends une ou une quinzaine ? » s’interroge la jeune femme, qui devra également choisir entre 2 ou 35 kilos de pommes de terre, entre une et une vingtaine de bûches et entre 1 et une quarantaine de bouteilles de champagne.

Entre 60€ et 1500€ par personne

« Au max, on aurait 130 personnes… C’est-à-dire si Fifi vient avec ses potes, et surtout si ma sœur décide de fusionner son réveillon avec le notre, et si ses potes à elle viennent tous, mais ça, elle en est pas sûre non plus » résume Julien, qui par précaution a engagé un agent de sécurité pour la soirée – « C’est pas donné mais si on est super nombreux c’est indispensable; Si on est 8 par contre ça servira à rien… J’imagine qu’on l’invitera à notre table… J’espère qu’il sera pas trop relou sinon bonjour l’ambiance ».

La peur de n’être « qu’une dizaine », voilà ce qui terrorise Pauline. Une peur de l’échec, d’un réveillon “raté” mais surtout, une peur d’ordre financier. Loué 5600€ pour deux jours (le 31 et le premier), ce luxueux gite savoyard pouvant accueillir plus de 100 personnes a été pour le couple la dépense numéro 1, devant le vigile (900€), le disc-jockey (“DJ Diot”)(300€) et la nourriture (650€ pour l’instant).

« Si on est 100-120, ça fera dans les 60€ par personne, pour un réveillon haut de gamme, c’est raisonnable. Si on se retrouve à 8 par contre, on pourrait vite en avoir pour 1200 ou 1500€ par personnes » explique Pauline, qui a été contrainte de contracter un crédit à la consommation de 5000€ auprès de sa banque.

A l’heure où est publié cet article, 2 des 6 invités confirmés venaient de faire savoir que, finalement, suite à une gastro-entérite, ils préféraient rester en ville pour le réveillon. « C’est un coup dur pour Pauline, elle a bossé dur pour organiser ce réveillon, si elle se retrouve à 6… où même 5, elle va nous faire une dépression » nous confiait Julien, qui envisage de plus en plus sérieusement d’aller réveillonner chez « cousin Bob », comme il le fait chaque année.