Condamné à perpétuité pour avoir réalisé son “rêve de gosse”

La justice n’a pas été clémente. Gerard Vandersbrusk a été écroué ce matin à la prison des Gourmettes à Toulouse. Son crime ? Avoir partiellement réalisé son « rêve de gosse », un rêve qui avait fini par devenir une obsession. Eclairage.

« Qui n’a jamais eu son rêve de gamin ? » interroge avec colère Louis Vandersbrusk, le père de Gérard, bouleversé par incarcération de son fils et révolté par la dureté de la sentence. ” A son age j’étais comme lui, c’est un passage c’est tout ! Tout le monde a déjà pensé à ça une fois ou deux, non ? “.

Le tribunal de grande instance de Nancy a reconnu la préméditation aggravée dans “l’affaire Vandersbruk”. Gérard Vandersbruk avait en effet passé le concours auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) afin d’intégrer l’école primaire Jules Pasteur de Nancy, où l’homme de 41 ans a partiellement réalisé “son rêve de gosses”.

Dès la première demi-heure de son incarcération, Gérard Vandersbrusk a tenté de satisfaire “son besoin d’évasion” ainsi que “son rêve de paysages lointains”, sans succès.