Kate Middelton aurait en fait donné naissance à des jumeaux !

jumeaux

C’est le secret le mieux gardé de la couronne. Du moins ce l’était jusqu’à récemment. Après une enquête exclusive de plusieurs mois, nous sommes en mesure d’affirmer que tout porte à croire que la Duchesse de Cambridge a donné naissance non pas à un mais à deux garçons le 22 Juillet dernier.

L’argent toujours l’argent…

La fuite est partie d’un employé du St Mary’s Hospital (là où a eu lieu l’heureux évènement) à qui on a imposé de garder le secret sans lui verser la fameuse “Prime du Silence”. C’est donc appât du gain qui aura délié les langues dans pays encore fortement touché par la crise. “Je risque gros, mais j’ai les traites de ma voiture à payer” nous confie ce témoin qui évidemment tiens à garder l’anonymat. Nous pouvons juste dire qu’il travaille dans l’hôpital en tant qu’aide-soignant et qui s’il n’était pas directement impliqué par la naissance, il était sur les lieux ce jour là et a tout vu.

C’est donc ton frère…

Mais qui est donc ce deuxième enfant ? Où vit-il et surtout pourquoi le cache-t-on au reste du monde ? Ce sont les nombreuses questions que l’on peut légitimement se poser. Nous avons déjà quelques éléments de réponse: Le frère jumeau de George de Cambridge se nomme Basile (à prononcer avec l’accent British). Il s’agit de jumeaux dizygotes (des faux-jumeaux). Quand les échographies ont révélé que la princesse attendait deux enfants, tout Buckingham en était agité. En effet le protocole royal  n’avait jamais envisagé ce cas de figure ! Il n’y a jamais eu de jumeau dans toute l’histoire de la couronne, alors que la famille Middelton, d’origine roturière, en compte un certain nombre dans son arbre généalogique. Une cruciale question se posait : à qui reviendrait le trône ? Premier arrivé, premier servi ou alors (comme avec les ressources humaines) last in-first out (cela revient à donner la couronne au premier enfant conçu)? Des spécialistes de la constitutions se sont crêpé le chignon pendant de nombreuses semaines (un certains nombre de mails que nous avons pu récupérer en atteste). Il était important de trancher la question avant que les enfants ne naissent, de peur que le “perdant” ne revendique le trône ouvrant la voie à une guerre fratricide.

Un plan inspiré de Star Wars…

Aussi incongru que cela puisse paraître, c’est par Star Wars que le salut est arrivé. Un conseiller de la couronne, fan de la double trilogie de George Lucas, a suggéré de faire comme dans les films et de cacher un des deux enfants (Est-ce que c’est de là que vient le choix du prénom du prince George ? Nous n’avons pas assez d’élément pour l’affirmer). Avec les différentes menaces qui pèsent sur le Royaume. Ce second enfant permettra de poursuivre la ligné si jamais la famille Royale venait à être victime d’une attaque terroriste. Basile est donc en fait le plan B de la couronne. Pour savoir qui serait qui, une pièce à l’effigie des deux enfant a été frappée et le choix s’est fait à pile-ou face à la sortie du premier enfant. Ultime précaution, le moule qui a servit à faire cette pièce unique a été détruit et la pièce a été donnée à Basile (qui est sorti en premier) en guise de médaillon pour qu’il puisse faire valoir ses droits si toutes les personnes au courant du secret venaient à disparaître.

Un refuge dans la vendée ?

Alors que Georges est sorti de l’hôpital rapidement et habite avec ses parents, Basile est resté un certain temps dans une des chambres de l’hôpital, le temps que les journalistes se dissipent. Trois nourrices dévouées sont affectées à temps plein à son service. Mi-nounou mi-James Bond, elles ont été formées par le MI6 (les services secrets anglais) pour protéger l’enfant de tous les dangers possibles. Le mystère par contre reste entier sur l’endroit où se cache aujourd’hui l’enfant. Il y a de fortes chances qu’il soit élevé en dehors du Royaume-Uni, pour éviter toute risque de fuite. D’après nos recherches, l’enfant se trouve quelque part en Vendée (région très prisée par les Britanniques) pas loin du village de Saint-Denis-la-Chevasse. Avec le système de sécurité qu’on imagine déployé autour de l’enfant, les autorités françaises doivent être au courant de l’endroit exact, mais aucun de nos contact au Quai d’Orsay n’a eu vent de l’affaire. Cela s’est peut-être directement négocié avec l’Elysée. De leurs coté Kate et William ne sont pas autorisés à voir leur deuxième enfant pour l’instant. D’ailleurs, si on regarde attentivement certains clichés du couple, on lit une certaine mélancolie sur leurs visages depuis la naissance.

Aucun commentaire de la Couronne pour l’instant

Quand nous pensions avoir réuni suffisamment d’éléments probants pour ne presque plus douter de la véracité des faits, nous avons contacté les autorités britanniques pour faire éclater la vérité. Elles se refusent à tout commentaire, préférant ni confirmer, mais surtout ni infirmer ces informations.