Rentrée scolaire : le cartable “Cahuzac” crée la polémique

« Une poche secrète pour cacher l’argent de la cantine ! », voilà le slogan qui accompagne l’objet du scandale. Tandis que des voix s’élèvent du côté du Parti Socialiste, dénonçant un acharnement démesuré à propos d’une affaire « que tout le monde a déjà oubliée », des associations de parents d’élèves montent au créneau, indignées par « l’intrusion malsaine de la politique dans le monde de la petite enfance ». Enquête.

Fabriqué et vendu par la société “Screw France Ltd” installée à Malte, le cartable Cahuzac (ou Cahu’Sac) aurait déjà été écoulé à plus de 20 000 exemplaires selon nos sources. Autant dire qu’il risque de créer le buzz dans les cours de récréation dès la rentrée.

Derrière cette mystérieuse entreprise offshore se cache… un français fâché avec son pays. Anthonin Beauregard, p.d.g. de Screw France Ltd, aurait souffert d’un parcours difficile dans l’Education Nationale, comme l’explique son blog : « Quand au bout de 5 ans tu te fais muter encore plus loin de chez toi, dans une collège moisi qui ressemble à une jungle, avec un salaire de merde, pendant que les politiques s’en mettent plein les poches… tu te dis : fuck la france, et tu te casses ».

Créée au printemps 2013, l’entreprise d’Anthonin reste encore largement inconnue du grand public. Un anonymat probablement temporaire lorsque l’on considère les autres produits en vente sur le site internet de la société : le « Peignoir DSK » et son ouverture supplémentaire , le « mini-karcher Sarko+ » qui « désincruste les tâches, même les plus intégrées », ou les «Escarpins LaBoutin » en « véritable peau de c**illes de chanteur à la croix de bois ».