Sarko, Hollande, le Pen : 5 incroyables auto-portraits révélés

On les appelle “selfies” : Des photographies “sexy” prises dans l’intimité, en tenant son smartphone à bout de bras devant le miroir de sa salle de bain. Souvent, les selfies sont volontairement destinées aux réseaux sociaux. Ce n’est certainement pas le cas avec les 5 qui suivent ! Dommage, il fallait faire plus attention !

Les photographies qui suivent ont toutes été interceptées sur le réseau wifi de l’Elysée entre 2002 et 2012.

La “Selfie” de Sarkozy

Cette photo a été interceptée en juillet 2002. Probablement prise pendant ses vacances, elle montre un Nicolas Sarkozy plein d’assurance, prêt à assumer sa nouvelle mission de Ministre de l’Intérieur. D’après certaines sources proches de l’Elysée, cette photo pourrait être à l’origine du rapprochement entre Nicolas Sarkozy et la chanteuse Carla Bruni, qui aurait été charmée par “un côté bad boy insoupçonné “.

La Selfie de Najat Vallaud-Belkacem

Prise dans l’une des salles de bain de l’Elysée, cette photographie montre la porte-parole du gouvernement en… grande forme. Portant une perruque et des vêtement de sport, personne ne sait à qui Najat Vallaud-Belkacem destinait cette “selfie”.

La Selfie de Jean-François Copé

C’est un Jean-François Copé très musclé et aux cheveux très courts que nous découvrons sur cette photographie non datée. Seul le téléphone utilisé trahit le fait que cette “selfie” est en fait très récente ! Le chef de l’UMP se préparerait-il physiquement pour un challenge à venir ?

La “Selfie” de François Hollande

Egalement prise dans une des salles de  bain de l’Elysée, cette photographie date probablement des débuts de la présidence. On y voit un François Hollande heureux, sûr de lui et physiquement “au top”.

La “Selfie” de Jean-Marie Le Pen

Pourquoi cette photo a-t-elle transité sur le réseau wifi interne de l’Elysée : personne ne le sait. Pourquoi l’ex-président du Front National porte une perruque : personne ne le sait non plus. Ce dont on peut être sûr cependant, c’est que cette photo n’aurait jamais dû être prise.