Wikipédia : il met à jour la nécrologie d’une célébrité puis se suicide

Wikipédia : il met à jour la nécrologie d’une célébrité puis se suicide

Publié le : 30 octobre 20234 mins de lecture

Mardi après-midi vers 16h, le corps sans vie de Baptiste Brigandine, un homme d’une trentaine  d’années, a été retrouvé par un proche dans son appartement situé à Saint-Etienne. Une fois sur  place, les pompiers et la police ont conclu à un suicide. Cette thèse a été confirmée par la présence  sur les lieux d’une lettre d’adieux dont le contenu a été révélé à la presse par une source anonyme. « Après tant d’effort et d’acharnement, j’y suis enfin arrivé. Ma mission sur cette terre est achevée, je quitte ce monde heureux et comblé. Baptiste. »

Pour comprendre ce geste, il faut remonter plusieurs années en arrière.  « Je crois que tout a débuté par une plaisanterie, nous a confié Alexandre, un ami de la victime. Puis très vite,c’est devenu une obsession pour Baptiste. Au milieu de l’effervescence qui agite sans cesse internet, il voulait laisser sa trace. Il avait décidé de réussir à tout prix à mettre à jour la nécrologie  Wikipédia d’une célébrité. »

Pour arriver à ses fins, Baptiste mettra en œuvre tous les moyens à sa disposition. Il commence par  mettre en place une alerte Google portant sur tous les articles contenant le mot « mort ». « A une  époque où chaque jour apporte son nouveau lot de conflits armés, de maladies ou d’attentats,  Baptiste s’est très vite retrouvé submergé par les alertes. Son ordinateur ou son téléphone sonnaient  plusieurs fois par heure, témoigne Cindy, son ancienne petite amie. C’est d’ailleurs tout cela qui est à l’origine de notre rupture. Il n’avait jamais le temps pour un cinéma ni pour aucune autre activité qui l’aurait éloigné ne serait-ce que quelques minutes d’un ordinateur. »

En juin 2009, il manque d’une seconde la mise à jour de la page Wikipédia de Michael Jackson. « Passer à côté de quelque chose d’aussi énorme, je crois que ça a été comme un électrochoc pour  lui, nous raconte Marc, le frère de Baptiste. Il a redoublé d’effort, ne comptant ni son temps ni son  argent. ».

Son argent, Baptiste Brigandine va en dépenser une grande partie pour installer un système  parabolique sur sa voiture afin d’être toujours connecté à internet, même lorsqu’il est obligé de se  déplacer. « J’ai perdu mon meilleur client, nous a indiqué non sans émotion Jules Thésaurier, garagiste à Saint-Etienne. A vouloir conduire tout en surfant sur le web, Monsieur Brigandine causait souvent des accidents. Rien que cette année, il en était déjà à 14 accrochages ! ».

Ne reculant devant rien, Baptiste Brigandine prend la décision de quitter son emploi en juin 2013.  Selon lui, son travail l’empêchait de se concentrer sur son objectif premier, confiait-il à ses  collègues entre deux mises à jour d’une newspage.

Il faut croire que cette décision finira par payer. Car ce lundi 7 octobre 2013, au bout de 6 ans de travail, Baptiste Brigandine réalise enfin son rêve en étant le premier à mettre en ligne la date du décès de l’acteur Patrice Chéreau sur sa page Wikipédia. Après avoir laissé sur son compte Twitter plusieurs messages de joie intense, le jeune homme se donne la mort quelques heures plus tard.

Son histoire n’a pas tardé à faire le tour de la toile. Le buzz a été tel qu’une page Wikipédia « Baptiste Brigandine » a été créée. « C’est incroyable, a déclaré à l’AFP Thibault Granlin, l’auteur de la page en question. J’ai toujours rêvé de créer la page Wikipédia d’une célébrité et c’est enfin arrivé ! Depuis 5 ans que j’essayais, j’avais fini par perdre espoir. »

D’après sa page Wikipédia, les obsèques de Baptiste Brigandine auront lieu samedi prochain.

Dans le même thème : Ils portent (presque) des noms de stars

Plan du site