Contacter une entreprise spécialisée dans le cintrage et le travail du fil métallique pour la conception de pièces sur mesure

Le travail du fil métallique pour réaliser des pièces sur mesure se fait par le biais de techniques soigneusement élaborées et de machines conçues pour cet usage. La sfam consacre alors une grande partie de son activité au cintrage qui se décline sur 4 méthodes essentielles.

Le cintrage par enroulement à l’aide d’une cintreuse

Le cintrage du fil métallique est réalisé grâce à un procédé de serrage de tubes en utilisant une machine appelée « cintreuse ». Ce procédé d’enroulement se fait à travers un travail de serrage hydraulique ou mécanique selon les pièces que vous souhaitez fabriquer. Il s’agit alors de concevoir des éléments métalliques à partir de :

  • Tubes
  • Bobines de fil
  • Feuillards

Le travail du fil métallique connait un succès sans précédent. Voilà pourquoi la société sfam s’est orientée vers cette activité depuis plusieurs dizaines d’années. Cette spécialisation remonte à 1978 : l’année où la société a commencé le travail du fil métallique. Pour trouver un sfam numero et contacter des professionnelles qui sauront analyser vos besoins et trouver les techniques requises pour y répondre, vous pouvez vous rendre directement sur leur site. Essayons alors de comprendre le principe du cintrage par enroulement. Il s’agit de déformer le profilé métallique, et ce en exerçant une pression rotative autour de l’axe du cintrage. Le travail de finition sur les extrémités viendra ensuite apporter la touche finale aux pièces fabriquées. Vous pouvez utiliser ce procédé pour concevoir des chaînes, des trombones ou des cintres. La société, précédemment citée, montre d’ailleurs une grande expertise dans la conception de ces outils.

Le cintrage par poussée : pour un résultat précis

Le tube est d’abord maintenu dans la machine à l’aide de 2 supports fixes. Ce maintien est effectué au centre du tube. Un vérin hydraulique va ensuite exercer une pression qui viendra pousser le tube, d’où l’appellation « cintrage par poussée ». La déformation se fait alors de manière progressive pour réussir la conception des pièces avec le plus de précision possible. D’abord, la manette de l’obturateur doit être fermée. On indique ensuite le diamètre du tube. Les galets seront insérés dans les trous du flasque en tenant compte de ce dernier. Dès que le flasque est remis en place, il faudra penser à bien poser le tube en prenant appui sur les galets. Le fabricant devra ensuite pousser, ou encore faire avancer, le vérin en activant l’interrupteur jusqu’à trouver l’angle requis. Pour pouvoir reculer le piston, la manette de l’obturateur doit être ouverte. Voilà comment le tube mécanique est dégagé. Il vous suffit, par la suite, de soigner la forme en effectuant un coup sec.

Emboutissage et roulage : 2 procédés révolutionnaires

Il est vrai que les 2 techniques de cintrage précédemment citées sont les plus courantes sur le marché du travail du fil métallique. Ce succès tangible est dû à l’utilisation de machines à 3 galets nettement moins coûteuses que d’autres appareils beaucoup plus sophistiqués et rapides. Pour répondre aux exigences de sa clientèle en tenant compte de ses différents besoins, la société utilise toutes les méthodes possibles pour créer des pièces sur mesure. Vous pouvez trouver le sfam numéro de téléphone en vous rendant sur le site ou en tapant votre recherche sur Google : le résultat s’affichera rapidement ! Si vous souhaitez fabriquer vos pièces grâce au procédé du roulage, vous avez la possibilité de le faire. Cette technique, qui permettait avant de concevoir des éléments utilisés dans l’univers agricole et dans celui du bâtiment, est aujourd’hui utilisée pour la fabrication de châssis pour machines forestières et agricoles. Quant au cintrage par emboutissage, il est utilisé dans la fabrication de pièces à un coût battant toute concurrence, étant donné le prix très faible de la machine. Pour plus d’infos, cherchez sfam contact téléphone et parlez à des experts qui sauront vous orienter.