Conflit syrien : Paris menace Damas d’expédier un régiment de bijoutiers français

La France passe à la vitesse supérieure. Alors que massacres et exactions sanglantes continuent en Syrie malgré les multiples avertissement de la communauté internationale, le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a officiellement menacé Bachar El Assad, indiquant via un communiqué que la France se tenait prête à faire intervenir un régiment de ses meilleurs bijoutiers.

« Pas plus humain que le gaz »

Face à une telle menace les réactions n’ont pas tardé à pleuvoir. De nombreuses ONG et associations pour la défense des droits de l’Homme se sont immédiatement offusquées, comparant l’envoi d’un tel régiment à l’utilisation d’armes de destruction massive : « Envoyer des bijoutiers français dans les rues de Damas n’est pas plus humain que l’utilisation de gaz : c’est une attaque aveugle, qui n’épargnera ni civils, ni femmes, ni enfants qui se feront tirer dans le dos de la même manière que les soldats du régime » déclarait Pierre Tartakowsky, le président de la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen.

« Les Syriens ne veulent pas vivre un tel cauchemar »

Même si une réaction officielle se fait toujours attendre, de nombreux observateurs misent sur une capitulation pure et simple de Bachar El Assad : « La Syrie est encore traumatisée par ce qui était arrivé à leurs voisins irakiens lorsque le gouvernement Bush avait expédié sur Bagdad un bataillon de femmes soldats ayant toutes leurs règles en même temps. L’opération “Red Tigers” avait donné lieu à des massacres inhumain. La chaleur, la nourriture rationnée, des uniformes mal taillés, l’absence de maris pour se défouler… lorsque ces femmes tombaient sur un Irakien, il n’en restait pas grand chose… Clairement, les Syriens ne veulent pas vivre un tel cauchemar avec des bijoutiers français » déclarait un spécialiste des conflits du Moyen-Orient.