Falaises d’Étretat : un match de cécifoot tourne au drame

Falaises d’Étretat : un match de cécifoot tourne au drame

Publié le : 27 octobre 20233 mins de lecture

Triste nouvelle pour les amateurs de sport : le  match Étretat-Quiberville de cécifoot, cette version du football adaptée aux non-voyants, a été endeuillée par la mort de deux joueurs qui ont perdu la vie après avoir malencontreusement chuté du haut des falaises. Reportage sur place.

Ce qui devait être le match au sommet de cette édition 2014 de la Coupe de Normandie de cécifoot s’est transformé en véritable tragédie. Alors que la rencontre avait initialement démarrée sous les meilleurs auspices, à la 55ème minute un duel sur le côté gauche de l’attaque étretataise a littéralement fait basculer le cours du match.  Après un sublime déboulé le long de la ligne de touche, le latéral Simon Marchand s’est retrouvé a la lutte avec le défenseur de Quiberville Jacques Poussinet. Emportés par leurs élans respectifs, les deux joueurs sont alors sortis des limites du terrain. Malgré les cris des spectateurs les exhortant à revenir sur le terrain de jeu, les deux hommes ont poursuivis leur course et ont fait une chute de plus de 90 mètres qui leur a été fatale. « Ils étaient sourds en plus d’être aveugles, c’est balot.» explique Jean-René, le coach de l’équipe quibervillaise.

Une fois le choc passé, désormais les regards se tournent vers les organisateurs de la rencontre. Pourquoi un match de cécifoot a été organisé ici, à 10 mètres des plus hautes falaises d’Europe ? Il semblerait que les responsabilités soient partagées, comme l’indique Patrick Fourmeau, de la Ligue de Normandie de cécifoot :  « Traditionnellement, on place des barrières autour des terrains de cécifoot. Mais là, il n’y en avait pas, car on expérimentait un nouveau système avec des rayons infra-rouges. C’était peut-être pas une bonne idée… ». De leur côté, les dirigeants étretatais évoquaient eux le nombre insuffisant de terrains de cécifoot disponibles sur le département, ce qui les a obligé à faire jouer la rencontre à cet endroit. « On essaie de faire des repérages pour trouver des autres endroits plus adaptés, mais comme aucun d’entre nous n’y voit à plus de 2 mètres, finalement on joue là où on connait… ».

Toujours est-il que ce sport connait une véritable série noire actuellement, ce drame intervenant 2 semaines après une autre tragédie en Floride, où 8 joueurs de cécifoot  ont péri durant un match organisé près d’une rivière infestée de crocodiles.

Plan du site