Les produits Apple rejoignent la liste des signes religieux ostentatoires

iPhone, iPad, iMac : ces objets “de culte” seront bientôt interdits du primaire à l’université en France. En cause la modification de la loi 2004 sur les « signes religieux ostentatoires » qui étendra la notion de culte, en y incluant en particulier le mouvement gothique, le Mormonisme et le “culte Apple”.

« […] un besoin irrépressible de convertir son prochain »

« Le fanatisme envers la marque Apple répond à tous les critères de la définition d’un culte religieux » explique Pierre-Yves Yoès le député PS à l’origine du texte. « Le leader charismatique, les objets de cultes, une grande communion annuelle, le besoin irrépressible de convertir son prochain, un ensemble de valeurs et de préceptes : tout est là. Nous avions le choix entre modifier la définition officielle d’un culte ou mettre à jour la liste des cultes existants, nous avons choisi la seconde solution » justifie le député, ajoutant que le “culte Apple” est probablement celui qui regroupe aujourd’hui la plus grande proportion de radicaux extrémistes.

Le porte-parole d’Apple en France, Sammy Soungue, a d’ores et déjà fait connaître via un communiqué l’intention de la marque à la pomme de demander l’abrogation de la loi jugée stigmatisante envers leur communauté : « L’article 38 – 172f de nos Conditions d’Utilisation stipule clairement que nos fidèles clients ne sont pas liés à Apple et qu’ils peuvent rompre leur engagement envers la marque à tout moment, sans autre forme de cérémonie. Considérer Apple comme un culte est tout à fait exagéré ».

« Leur foi n’accepte aucun argument logique »

« Franchement, c’est vrai que ça ressemble à une religion » rapporte Mickael, surveillant dans un collège du IXème arrondissement parisien, « A chaque pause, les goldens [appelation des fanatiques d’Apple dans ce collège, NDLR] sortent et s’isolent en silence devant leur écran, on dirait vraiment une sorte de prière. Et puis ils sont très sensibles sur le sujet, il y a souvent des bagarres entre les goldens et les autres. La moindre remarque et hop ça se bastonne. Ils acceptent aucune critique, aucun argument logique, rien du tout. Ils sont fermés d’esprit. ».

La nouvelle loi devrait rentrer en vigueur dès l’été, une période propice pour faire passer en toute discrétion les textes les plus impopulaires.

apple