Salon des CE/CSE : comment en profiter au maximum ?

Le salon des comités des représentants est un lieu de rencontre entre les professionnels et les défenseurs du droit des salariés. C’est une occasion de se faire connaître, échanger des expériences, discuter des problèmes qui affectent le droit des salariés, trouver des solutions et élaborer des projets communs. Comment profiter au maximum de ce genre de rencontre ?

Le salon des CE/CSE

Le salon des comités d’entreprise est un type de salon professionnel d’échanges et de retour d’expériences entre les représentants de chaque délégué des sociétés participantes, du syndicat des travailleurs et des salariés. C’est l’occasion pour les participants d’informer les salariés sur les membres de leurs comités respectifs, leurs principaux rôles, leurs statuts juridiques et le fonctionnement des demandes de doléances. Pour les autres participants, ce sera une opportunité de faire des offres de service, souvent axées sur le droit des salariés, comment les protéger et comment entamer une démarche pour interpeller les prud’hommes. C’est aussi le lieu idéal pour faire des affaires notamment sur les sources de revenus du comité, vendre des billets de solidarité et de supporter des projets.

Le salon est un rendez-vous professionnel des acteurs concernés par la défense du droit des salariés, tels que les membres syndicaux, les employeurs et les formateurs sur la sécurité au travail. Des conférences débats sont organisées et aussi des diverses formations. Si vous voulez visiter un salon et connaître les règles de droit qui régissent vous et votre employeur, vous pouvez cliquer sur le blog.osezvosdroits.com.

Comment tirer profit de ces salons ?

Participer à des salons professionnels est une occasion unique pour faire entendre ses idées, ses droits, vendre ses compétences, augmenter son réseau et trouver des partenaires financiers. Si vous êtes un visiteur, avant de faire le tour des salons, vous devez identifier les stands qui vous intéressent, en regardant la liste des participants auprès des organisateurs. Par contre, vous pouvez aussi passer tout simplement voir les exposants à l’improviste.

Pour ne pas perdre du temps, il existe des animations qui se prêtent lors de la tenue des salons. Il y a aussi des programmes de conférences relatives à un sujet suivi du débat en questions-réponses. Pour connaître à l’avance l’animateur de ces ateliers d’échanges, il faut consulter les affiches visibles dans les brochures ou les publicités relatives à la programmation du salon. Le fait de se rendre dans ces conférences est une occasion d’élargir son réseau, distribuer des contacts, échanger des bonnes pratiques avec des professionnels ayant les mêmes intérêts que vous. Enfin, il est avantageux de profiter des formations qui existent par exemple des séances sur la conduite du changement, des nouvelles dispositions sur le contrat de travail, comment faire valoir ses droits auprès de son employeur. En bref, des sujets qui concernent les interactions entre employeurs et salariés.

Les exposants

Chaque année, des salons B2B sont organisés un peu partout en France. Les participants qui viennent s’exposer peuvent varier chaque année. Ils peuvent se classer en différentes catégories, dont des centres de formation agréés, des experts en droit du travail, des formateurs en ressources humaines, même des spécialistes en élaboration de business plan et des agences de communication. Mais il existe aussi des exposants qui profitent de ces salons pour vendre, présenter un nouveau produit ou une relation d’affaires à grande échelle. C’est le cas des banques qui offrent des services financiers, des fournisseurs d’accès à internet ou des organismes défenseurs du droit des salariés au travail.

Les autres acteurs qui sont habitués à ce genre de rendez-vous sont sans doute les sponsors, les partenaires qui ont besoin de plus de visibilité et les multinationales qui souhaitent diversifier leurs offres selon leurs besoins. Cependant, il faut rester prudent sur les offres de formations en SSCT (Santé, Sécurité et Conditions de Travail) et les services juridiques offerts, car les tarifs peuvent paraître plus chers. Il faut surtout éviter de conclure très rapidement. Le mieux c’est de comparer les offres, demander les cartes de visite et les brochures gratuites distribuées dans les stands.

Pour profiter des offres sur-mesure

D’autres types d’exposants peuvent aussi participer au salon. Il s’agit des sociétés qui souhaitent vendre des services. Ces personnes morales saisissent l’occasion pour vendre le plus de produits ou de proposer des offres sur-mesure adaptées aux salariés. Parmi les offres qu’on peut trouver lors des rencontres professionnelles se trouvent la vente des billets de voyage à tarif préférentiel, la distribution de billets de spectacles, des tickets d’entrée de parcs d’attraction, des chèques vacances, etc. En bref, de nombreux enseignes sont aussi dans la course pour augmenter leurs visibilités telles que les agences de voyage, les banques, les assurances et les services d’hygiène et de propreté.

Enfin, les agences de communications et les prestataires logistiques font partie des professionnels qui sont habitués à ce genre de manifestation. Pour la première, c’est un endroit où ils peuvent démontrer leur savoir-faire, proposer des offres ou faire des échanges de services pour une relation gagnant-gagnant. Pour la logistique, c’est aussi un moyen de proposer des services de livraison, allant même jusqu’aux offres de transport à l’international. Pour eux, les salons B2B marquent le plus souvent la présence massive des dirigeants des grands groupes. Ce sera une opportunité pour les chômeurs et jeunes diplômés de trouver du travail, déposer un CV et demander un rendez-vous auprès des employeurs et cadre supérieur.

Investir dans les salons professionnels

Les salons professionnels sont organisés en plusieurs fois au cours d’une année. Les sociétés qui participent peuvent s’inscrire autant de fois qu’elles le souhaitent. Ces firmes auront une chance unique de recevoir des prospects et qui seront intéressés par les produits offerts. C’est aussi une occasion d’exposer l’importance des délégués et son équipe selon la taille de l’entreprise. C’est-à-dire d’exposer les raisons d’adhérer à un comité, d’élire les représentants et de démontrer pourquoi les salariés ont besoin de cette instance légale pour défendre des sujets de droit. C’est une manière sans équivoque de développer sa clientèle, vendre ses produits et services et élargir sa notoriété.

D’un autre point de vue, pour les exposants, ce sera un moment de détente convivial entre collègues de travail. En participant à des diverses animations, les salariés auront plus de chances de se décontracter un peu. D’ailleurs, ces programmes font partie des formations en SSCT. La durée des salons peut varier entre 1 à 3 jours ou 1 à 4 jours, mais cela est suffisant pour développer l’esprit d’équipe. Parfois, des grands groupes jouent la carte du leader attentionné en distribuant des trophées aux salariés les plus méritants. Il ne faut pas oublier qu’il est facile de vendre ses services dans un carrefour réservé pour les professionnels plutôt que de plonger dans le vide et d’identifier les clients potentiels.