Stupéfaction à l’hôpital : Admis aux urgences, il « chie une pendule »

On peut dire qu’il aura vraiment “pris” le temps. Il est 23 heures mercredi lorsque Guillaume Adam, un jeune et dynamique créateur de sites internet fait son entrée en clopinant dans le service des urgences de l’Hôpital de la Pité Salpêtrière à Paris. De passage dans la capitale, l’ambitieux entrepreneur a été victime d’un accident domestique, aussi dramatique qu’improbable, alors qu’il tentait de régler le pendule de sa chambre d’hôtel à l’heure d’hiver.

« Nous avons immédiatement procédé à un examen radiographique »  relate avec un sourire naissant le Dr. Becker qui a accueilli le malheureux jeune homme « Quand l’image s’est affichée à l’écran, j’ai constaté la présence d’un dispositif de mesure du temps de grande dimension dans l’extrémité du tube digestif de monsieur Adam. A 23h30 précise, l’abdomen du patient a émis une sonnerie de cloche caractéristique qui a confirmé mon diagnostic  » nous précisait le chirurgien, le visage déformé par un rictus contenu.

« Le docteur Becker voulait opérer mais je lui ai fait remarquer que vu la forme du truc, on pourrait sûrement le faire sortir naturellement, en utilisant des laxatifs assez balèzes » confiait un infirmier qui a tenu a conserver l’anonymat. Et ce dernier d’ajouter : « Quand Becker m’a dit que ce serait sans doute très douloureux pour le patient j’ai répondu “Oh, il va quand même pas nous chier une pendule ! ” [rire] et là, ça a été le fou rire généralisé ! Ya que M. Adam qui rigolait pas [rire] mais ça je peux le comprendre… il allait passer un sale quart d’heure [rire] ».

A 3h30, après plusieurs heures d’effort, l’objet sera finalement expulsé par voies naturelles. Des examens complémentaires rassureront les nombreux amis du jeune homme venus à son chevet : Guillaume s’en tirera sans séquelles,”son heure n’avait pas encore sonné” comme le remarquera le facétieux infirmier.

Même si les circonstances du drame restent encore largement inexpliquées, c’est la thèse de l’accident qui sera reconnue. Plus de peur que de mal donc pour notre jeune entrepreneur, qui ne devra s’acquitter que des 760€ réclamés par l’hôtel pour remplacer le pendule endommagé, confirmant par la même l’expression “Le temps, c’est de l’argent”.

montre