Un membre des Daft Punk passe la nuit en garde à vue

Paris – Flashé sur sa moto par un radar fixe sur le boulevard périphérique dans la nuit de jeudi à vendredi, un membre du groupe français de musique électronique Daft Punk a été arrêté par une patrouille de la gendarmerie, apprend-on ce matin via l’agence BS-Press. Déjà verbalisé à de multiples reprises pour non port du casque, M. Thomas Bangalter a cette fois-ci passé une nuit en cellule.

Contrôlé à 92 km/h aux alentours de la porte de Bagnolet, au lieu des 80 km/h autorisés, la vedette ne s’est rendue coupable que d’un très modeste excès de vitesse. En réalité, la sévérité des gendarmes s’explique par le fait que M. Bangalter est un multi-récidiviste du non port de casque, malgré plusieurs avertissements et de nombreuses amendes.

« M. Bangalter est bien connu de nos services » confiait le capitaine Jacques Haddi, de la gendarmerie de Montreuil, « Malgré nos sommations répétées, ni moi ni mes subordonnés ne l’avons jamais vu porter le casque réglementaire. La célébrité ne met pas au-dessus des lois. J’ai fait appliquer les sanctions réglementaires et M. Bangalter a passé 12 heures en cellule ».

Des sources confirment qu’avant de quitter la gendarmerie de Montreuil ce matin, la star internationale, auteur récemment du tube “Get lucky” aurait déclaré à des badauds ne plus supporter le port du casque, lui causant depuis quelques mois des démangeaisons insupportables.