Quelle est la différence entre l’Agirc et l’Arrco ?

Lorsque vous travaillez dans le secteur privé, vous et votre employeur cotisez à une retraite de base à la sécurité sociale et à une retraite dite « complémentaire ». Le jour où vous prenez votre retraite, vous bénéficiez d’une pension de la part de ces deux organismes. Dans cet article, il vous est expliqué quelle est la différence entre l’Agirc et l’Arrco, comment fonctionne ce régime de retraite ? Comment faire votre demande de retraite complémentaire ? Comment est calculée votre retraite et comment la préparer afin de vivre correctement pendant ces nouvelles années ?

Quelles sont les origines des caisses de retraite Agirc – Arrco ?

La retraite appelée complémentaire constitue, comme son nom l’indique, un complément à la retraite de base de la sécurité sociale. Pour les agents non titulaires de l’État et les salariés du secteur privé, l’Agirc-Arrco est l’organisme qui leur est réservé. Mais chacun est libre d’ajouter à ces deux caisses de retraite un autre contrat d’épargne retraite comme agipi.com. Agipi est une association d’assurés qui, entre autre, propose des contrats d’assurance pour la retraite. Avant le 1er janvier 2019, l’Arrco (association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et l’Agirc (association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres) étaient deux caisses de retraite distinctes. L’Arrco intervenait pour régler tous les salariés cadres et non-cadres et l’Agirc uniquement pour les personnes ayant cotisé en qualité de cadre. Depuis la fusion entre l’Agirc et l’Arrco, la fédération Agir-Arrco a conservé le même régime. La caisse de retraite perçoit les cotisations versées par les employeurs et les salariés. Ces dernières sont reversées aux retraités actuels. Ce système est basé sur la solidarité intergénérationnelle.

Comment est calculée votre retraite Agirc-Arrco ?

À la fin de chaque année, le montant des cotisations est transformé en points de manière à constituer les droits des futurs retraités. La valeur du point, est fixée par les organisations des employeurs et les organisations syndicales des salariés. Lorsque vous prenez votre retraite, tous les points perçus par vos cotisations et celles de vos employeurs sont additionnés et multipliés par la valeur du point à la date de votre départ en retraite. Vous pouvez ensuite calculer votre retraite Agirc-Arrco en multipliant votre nombre de points par la valeur du point. Ce résultat correspond au montant annuel brut que vous percevrez de la part de la caisse. Pour l’année 2022, le point s’élève à 17,4316 €. Pour connaître le nombre de points qui vous a été attribué depuis que vous travaillez, il vous est possible de demander à l’Agirc-Arrco de vous adresser un relevé récapitulatif des points acquis. Il vous faudra alors prendre soin de vérifier si aucune période ne vous manque. Si tel est le cas, vous devrez écrire à l’organisme en adressant des justificatifs, notamment des bulletins de salaire prouvant que vous avez cotisé et que vos points n’ont pas été pris en compte.

Comment faire votre demande de retraite complémentaire Agirc-Arrco ?

Pour obtenir vos versements de retraite complémentaire, il est fortement conseillé de commencer vos démarches au moins 6 mois avant la date de votre départ en retraite. Votre demande de retraite complémentaire peut s’effectuer en ligne. Elle est d’autant plus facile à réaliser, si vous avez déjà fait des démarches précédemment pour connaître votre nombre de points et avez éventuellement mentionné et fait rectifier votre relevé de carrière. Désormais, vous n’avez plus qu’une seule demande à faire pour votre régime de base et complémentaire. Sur le site Agirc-Arrco, vous pouvez télécharger les pièces justificatives, envoyer et recevoir du courrier grâce à un dossier que vous aurez créé. Lorsque vous faites votre demande de retraite, vous avez plusieurs documents à compléter : un imprimé de demande de retraite Agirc-Arrco, un second imprimé de reconstitution de carrière à rectifier si besoin, puis valider votre accord. Dans le cas où vous avez exercé une activité salariée en France et que vous habitez dans un pays EEE (espace économique européen), votre demande de retraite doit être déposée auprès de l’organisme de retraite où vous résidez. Ce dernier le transmet lui-même à l’Agirc-Arrco.

Comment préparer votre retraite pour vivre correctement ?

Il est évident que la pension des retraites est d’un montant inférieur à un salaire. Pour cette raison, il est important de préparer sa retraite afin de pouvoir vivre correctement pendant toutes ces années. Peut-être êtes-vous propriétaire de votre logement ? Si vous êtes jeune, envisagez-vous de le devenir ? En effet, en achetant un bien immobilier en début de carrière, il sera entièrement remboursé lors de votre départ en retraite. Vous éviterez ainsi de régler des loyers à fonds perdus. Vous avez passé votre vie active dans une grande ville et votre bien immobilier est évalué à une petite fortune ? Pourquoi ne déménageriez-vous pas dans une plus petite ville qui vous a séduit, ou encore retrouver des amis ou vos enfants ? Grâce à ces fonds dégagés, vous améliorerez vos conditions de retraite. Il vous est possible de vous constituer une épargne retraite. Vous épargnez à votre rythme, soit régulièrement ou occasionnellement. Au moment de votre retraite, vous pourrez soit recevoir un capital total ou partiel ou opter pour une rente. Tout au long de ces années d’épargne, vous avez la possibilité de débloquer votre épargne si vous achetez une résidence principale ou en cas d’accident de la vie (chômage, invalidité…). Pour améliorer vos conditions de fin de vie, la mise en vente de votre résidence principale en viager est une autre bonne solution. Pour ce faire, vous vendez votre bien immobilier dans lequel vous continuez de vivre et en échange, l’acheteur vous verse un certain montant jusqu’à votre décès. Ainsi, vous restez à votre domicile et bénéficiez d’un supplément de revenu non négligeable.