Quelles sont les différentes manières d’investir dans l’immobilier ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Vous ignorez où et comment placer votre argent pour profiter des meilleurs avantages ? Notez que les solutions d’investissement ne manquent pas. Entre l’investissement locatif en direct à travers les dispositifs en vigueur ou le placement en ligne, vous avez l’embarras du choix. Voici alors trois façons d’investir dans l’immobilier.

Investir en crowdfunding immobilier

Aujourd’hui, à travers l’investissement immobilier en ligne, vous pouvez investir dans l’immobilier sans même avoir à visiter un quelconque bâtiment. Le crowdfunding immobilier fait partie des moyens d’investissement en ligne les plus avantageux. De quoi s’agit-il concrètement ? Encore appelé financement participatif immobilier, le crowdfunding est un système qui met en avant deux parties : l’investisseur et le promoteur. À travers une collecte de fonds, les investisseurs ou les particuliers financent le projet du promoteur dans le secteur immobilier. Le crowdfunding est ainsi basé sur l’élaboration d’un programme immobilier par un promoteur. Ce dernier prend la responsabilité concernant la gestion des biens concernés par son programme (achat, mise en location, rénovation). De son côté, l’investisseur se contente de placer son capital à investir entre les mains du promoteur. Il peut s’attendre alors à un remboursement suivi des intérêts, une fois que le programme immobilier arrive à aboutissement.

En termes d’investissement, le crowdfunding est avantageux en ce sens que l’investisseur peut jouir de ses revenus sur une courte durée. La valeur des revenus déduite du capital investi peut être considérable selon le taux d’intérêt proposé par le promoteur. Les promoteurs passent par des plateformes en ligne afin de récolter les fonds pour leur projet. Les plateformes de crowdfunding sont aussi nombreuses. Il faut aussi souligner que le crowdfunding est aussi éligible au PEA PME. Le PEA PME permet d’investir sur des petites ou des moyennes entreprises, voire des ETI qui comportent moins de 5000 salariés à travers des titres non cotés ou un compte titres.

Ce sont en réalité les obligations non cotées qu’émettent les plateformes de crowdfunding qui sont éligibles à ce type d’investissement. Le PEA PME donne la possibilité à l’investisseur de bénéficier d’une défiscalisation sous certaines conditions. En effet, les dividendes détenus sur 5 ans au minimum sont exonérés des impôts sur le revenu.

Investir dans une société civile de placement immobilier

Pour les personnes qui souhaitent prendre moins de risques en investissant dans l’immobilier, les SCPI représentent des solutions placements d’argent adaptés. Comme pour le crowdfunding, une SCPI regroupe des investisseurs chargés de financer un projet. Sauf qu’ici il ne s’agit pas d’un prêt, mais d’acquérir des parts d’immeubles à usage locatif ou encore des bureaux avec de bons emplacements. La société de gestion se charge de choisir les actifs immobiliers à acheter et de trouver les locataires. Elle se charge aussi des travaux d’entretien de rénovation et de toute autre tâche intervenant dans la gestion du bien immobilier. En tant que détenteur de parts en SCPI, vous n’avez donc pas à vous soucier de la gestion des biens dans lesquels vous investissez.

L’intérêt principal d’investir dans l’immobilier à travers une société de gestion est la mutualisation des risques. Vous avez donc la chance de ne pas perdre votre investissement même en cas de retard de paiement ou de loyer impayés. En plus de cela, s’ajoute le fait que ce moyen de placement ne nécessite pas un capital aussi important comparé à un investissement classique en immobilier. Le ticket d’entrée pour avoir une part de bien d’une société de gestion est généralement de 5000 euros.

Investir dans l’immobilier avec la loi Pinel

Si vous préférez investir en direct dans l’immobilier, la loi Pinel vous fera profiter d’une enveloppe fiscale loin d’être négligeable. La loi Pinel vise à favoriser l’investissement dans les zones dites tendues. Autrement dit, les zones géographiques caractérisées par une demande en location supérieure à l’offre. Elle concerne l’achat d’appartement neuf ou en vente en état futur d’achèvement (VEFA). Les biens éligibles doivent respecter des conditions énergétiques et être mis en location dans les douze mois après l’achèvement des travaux ou la remise des clés. Il s’agit précisément d’une location d’appartement nue qui devra servir de résidence principale pour le locataire. Avec le dispositif Pinel, les propriétaires s’engagent à respecter des plafonds de loyer, au risque de ne pas bénéficier des avantages de cette loi.

En dehors de cela, des critères sur la surface minimale concernant les logements sont aussi considérés. En outre, la valeur du plafond des loyers est établie selon la surface des appartements mis en location. Il convient de s’informer longuement sur les règlements en vigueur au moment où vous optez pour ce dispositif. Il est prolongé jusqu’à 2024, mais il sera peut-être moins généreux dans le futur. Du côté des avantages, vous profitez de réductions fiscales dont les taux varient entre 12% et 21 % pour des mises en location entre 6, 9 ans et 12 ans.