Les 7 étapes de l’achat d’une officine de pharmacie

La pharmacie étant une activité strictement règlementée, l’achat d’une officine ne peut se faire que par un titulaire du diplôme d’État de pharmacie. Il est aussi impératif que l’acheteur ait au minimum une expérience professionnelle de 6 mois. De même, une telle transaction doit passer par un certain nombre d’étapes bien précises. Vous comptez reprendre une officine de pharmacie ? Découvrez ci-après les 7 étapes composant le processus d’achat.

1. Choisir le type de pharmacie et son emplacement idéal

L’achat d’une pharmacie n’est pas similaire à celui d’un fonds de commerce classique. La première étape consiste à sectoriser le projet pour déterminer le type de pharmacie visé. En effet, il existe trois catégories : la pharmacie rurale, la pharmacie de ville et la pharmacie de centre commercial. L’environnement concurrentiel, ainsi que la gestion des références et des stocks diffèrent totalement pour chacune d’elles. Avant de chercher où vous allez vous implanter et de procéder à l’acquisition, il est indiqué d’appréhender la problématique associée au type de pharmacie ciblé.

2. Évaluer le prix de vente selon des critères économiques

Une fois la bonne officine trouvée, la prochaine étape avant la négociation est d’évaluer son prix de vente. Cette évaluation se fait sur des critères économiques. Si le chiffre d’affaires reste la référence, il n’est plus l’unique paramètre pris en compte. Vous devez considérer la Performance commerciale et de gestion ou PCG. En tant qu’acquéreur, il est recommandé de faire appel au conseil d’un expert. L’analyse des forces et des faiblesses réalisée, il évalue le prix de vente au moyen de ratio. Toutefois, la règle de l’offre et de la demande prime.

3. Établir une offre d’achat et la soumettre au vendeur

Comme pour n’importe quelle cession de commerce, la vente d’une officine doit faire l’objet d’une offre d’achat. Ce document formalise votre intention d’acquérir la pharmacie. Elle se base sur le prix de vente déterminé auparavant. Elle doit respecter une forme particulière. Recourir aux services d’un expert est toujours préconisé. Contrairement aux idées reçues, le paiement de ses honoraires vous fait économiser du temps et de l’argent. Le vendeur doit l’accepter ou la refuser dans un délai limité. Il peut aussi émettre une contre-proposition.

4. Signer le compromis de vente de la pharmacie

Après avoir bouclé les négociations, les deux parties passent à la signature du compromis de vente de l’officine. Ce document officialise la transaction et protège en même temps l’acheteur comme le vendeur. Il doit reprendre l’ensemble des informations essentielles : les engagements contractuels, les conditions financières, etc. Pour rappel, il renferme toujours des conditions suspensives à lever dans les 2 à 3 mois. L’accord de financement d’un établissement bancaire et l’aval du Conseil régional de l’ordre des pharmaciens ou CROP figurent par exemple parmi ces conditions.

5. Réunir les fonds pour le financement du projet

Il est primordial de lancer rapidement les démarches pour la demande de financement de l’achat de votre pharmacie. En effet, les délais y afférents peuvent être assez longs. Généralement, il vous est demandé de présenter un prévisionnel. Ce dernier va servir de tableau de bord au remboursement des mensualités auprès de votre banque. En moyenne, les échéances s’étalent sur 12 ans. Grâce au compromis de vente en votre possession, vous pouvez négocier plus facilement. Il vous est possible d’obtenir un taux d’intérêt extrêmement attractif, entre 0,7 et 2 %.

6. Déposer le dossier d’achat de l’officine auprès du CROP

Pour que la transmission de pharmacie puisse être validée, il est obligatoire de déposer un dossier d’achat d’officine auprès du CROP. Il est important qu’il soit complet. La liste est disponible sur le site web de l’Ordre national des pharmaciens. Vous êtes aussi tenu d’y mentionner une date de début d’exploitation. L’envoi de votre demande d’inscription au tableau A se fait par lettre recommandée avec accusé de réception. Vous pouvez aussi la déposer contre récépissé en deux exemplaires. Votre dossier sera débattu au cours d’une réunion mensuelle.

7. Conclure officiellement la vente de la pharmacie

La validation du CROP obtenue, il ne reste plus aux deux parties qu’à signer l’acte définitif. Comme l’achat du commerce n’inclut pas en général le bien immobilier, il convient de signer un bail avec le propriétaire des lieux avant d’en prendre possession. Puis, l’acheteur procède aux formalités légales auprès d’un notaire : inscription au registre de la société, dépôt d’annonce au journal officiel, etc. Outre le paiement du prix convenu, l’acte définitif permet de constater les actes complémentaires importants comme les garanties, l’inventaire des stocks, etc.