Santé du chien : les 6 questions les plus posées aux vétérinaires

Votre chien est sans doute un compagnon fidèle. Pour certains, il fait même partie intégrante du cercle familial ! Il est donc normal que vous mettiez tout en œuvre afin de préserver sa santé. Une telle attitude passe obligatoirement par des visites régulières chez un vétérinaire. Lui seul est en capacité de détecter au plus tôt l’apparition des maladies. Avant chaque visite, il est conseillé de dresser une liste de points à aborder avec le professionnel de santé. Si vous manquez un peu d’imagination et de pratique, vous trouverez dans le texte ci-dessous les interrogations les plus fréquemment posées.

1. Mon chien semble-t-il en bonne santé ?

Cette question s’impose comme une évidence pour bon nombre d’entre vous ! À vrai dire, il s’agit même de la priorité des vétérinaires, à peine le rendez-vous commencé. Sans perdre un instant, ils vont contrôler l’état général de votre animal de compagnie quel qu’il soit (chien adulte, chienne allaitante, chiots, etc.) et sans distinction de races. Ainsi, vous ne saviez peut-être pas que le pelage fait partie des indicateurs de santé les plus fiables. Un conseil, ne tardez jamais avant de prendre rendez-vous chez un vétérinaire. Vous risqueriez en effet de mettre en danger la santé de votre fidèle compagnon à quatre pattes et de voir le montant de la facture finale s’envoler ! Au moindre signe d’alerte, même léger, comme la diarrhée du chien par exemple, agissez sans plus attendre !

2. Est-il en surpoids ?

Le surpoids est un problème qui concerne de plus en plus de chiens. Une charge pondérale excessive va nécessairement entraîner des problèmes de santé. L’espérance de vie de votre compagnie est alors directement menacée ! Dans bien des cas, la prise de poids est la conséquence d’un manque d’activité. Elle peut également faire suite à une stérilisation. Le vétérinaire commencera par rétablir un régime alimentaire mieux adapté à votre animal. Il devra donc se montrer moins gourmand ! Pour obtenir des résultats rapides, vous devrez également l’inciter à davantage bouger. Certaines cliniques vétérinaires vous remettront même, clés en main, un programme complet de perte de poids… un peu comme le font les nutritionnistes !

3. Quel est l’état de sa dentition ?

Comme l’être humain, le chien peut connaître des problèmes de dentition. Cela débute par l’apparition de caries qui vont engendrer notamment une mauvaise haleine et des difficultés pour s’alimenter. À terme, l’animal risque tout simplement de perdre la dent malade. Pour éviter d’en arriver à une telle extrémité, prenez l’habitude de brosser régulièrement la dentition de votre compagnon, en insistant sur les canines. Vous allez ainsi retirer le tartre et les saletés à l’origine de la formation des caries. Le vétérinaire pourra également vous conseiller et vous orienter vers un spécialiste du brossage si nécessaire.

4. Entend-t-il correctement ?

Plusieurs fois, vous avez appelé votre animal alors que vous étiez au parc et celui-ci n’a même bougé d’un pouce. S’agit-il d’une forte tête ou bien votre compagnon souffre-t-il de problèmes auditifs ? Cette question mérite en tous cas d’être posée. Les oreilles d’un chien sont concernées par divers problèmes potentiels. Certains comme l’excès de cérumen ou une infection peuvent provoquer des pertes d’audition. Ces dernières sont heureusement passagères, à condition d’agir rapidement. Il est également fréquent de constater une baisse de l’audition lorsque l’animal prend de l’âge.

5. Est-il porteur de puces ou tiques ?

Vous n’ignorez sans doute que les chiens peuvent être porteurs de nombreux parasites. Vous avez déjà entendu parler des puces, des tiques ou encore des vers. Ils sont qualifiés d’indésirables car ils sont trop souvent porteurs de maladies infectieuses dangereuses. Certaines d’entre elles sont d’ailleurs transmissibles à l’Homme ! À chacune de vos visites, le vétérinaire doit contrôler l’absence de parasites. Il vous rappellera également qu’il est important de traiter régulièrement votre animal (au moins tous les trois mois pour les puces). Il existe plusieurs produits particulièrement efficaces et commercialisés sous différentes formes (comprimés, gélule ou encore pipette).

6. Est-il à jour dans ses vaccins ?

Tout l’être humain, le chien a la chance d’être vaccinable contre certaines maladies dangereuses. Cependant, cette immunité s’effiloche avec le temps et il devient primordial d’effectuer des rappels réguliers. Dans la plupart des cas, votre vétérinaire actuel vous préviendra dès que votre compagnon sera concerné par un rappel. Néanmoins, il est fortement conseillé d’évoquer ce sujet avec lui durant chaque contrôle de santé afin d’éviter tout problème. Sachez enfin, qu’en cas de voyage à l’étranger en compagnie de votre chien, le vaccin contre la rage devient obligatoire et doit être mentionné sur le “Passeport des animaux de compagnie”.