Comment s’y prendre pour créer son entreprise ?

Créer une entreprise n’est pas un projet à prendre à la légère. Cela nécessite beaucoup de patiences et requière la connaissance des étapes à poursuivre. En effet, de nombreux jeunes entrepreneurs se lancent dans la création de société, mais qui par manque d’expérience et de connaissance, sont obligés d’arrêter leur projet. Du coup, ils perdent pour rien, leur temps et leurs argents. Comment alors s’y prendre pour créer son entreprise ? Pour vous aider voici quelques questions auxquelles vous devriez pouvoir répondre avant de vous lancer dans la création d’une société.

Comment créer une entreprise ?

Pour se lancer dans la création d’une entreprise, il est indispensable de respecter certaines étapes. Ainsi, pour déterminer la zone de chalandise et identifier la concurrence, il faut faire une étude de marché. Ensuite, il faut réaliser un business plan. En effet, c’est une phase capitale pour le montage de votre projet. D’ailleurs, les partenaires financiers tels que les banques exigent ce genre de dossier. Après, il faut choisir un local pour votre futur commerce. Il est important de trouver l’emplacement idéal. Notez que vous pouvez acquérir un fonds de commerce qui a déjà existé. Outre, après avoir choisi le nom de votre entreprise, vous devez le déposer à l’institut national de la propriété industrielle. Seulement, il faut vérifier en avance la disponibilité du nom. Par ailleurs, il faut aussi immatriculer votre société. Pour ce faire, vous devez aller auprès du centre de formalités des entreprises, au Registre du commerce et des sociétés et au répertoire national des entreprises. Aussi, il faut déclarer le commerce auprès du fournisseur internet et téléphone, fournisseur gaz, fournisseur d’électricité et la poste. Ensuite, dans les trois mois qui suivent l’immatriculation de la société, vous devez faire une adhésion à la caisse de retraite. Et, dans les cinq mois suivent, vous devez aussi vous adhérer au centre de gestion agréé. Pour obtenir plus de conseils, cliquez ici.

Quel statut juridique choisir pour son entreprise ?

Dans l’entreprenariat, il est primordial de choisir le statut juridique de son entreprise.  En effet, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Et ce statut doit être compatible avec le caractéristique liée au projet, c’est-à-dire la nature de l’activité, le nombre d’associés, etc. Il doit également s’adapter avec le statut social du dirigeant, le régime fiscal et les éventuelles perspectives comme l’entrée de nouveaux investisseurs ou associés. Bref le choix est conditionné par une myriade d’éléments. Ainsi, si vous êtes seul dans le lancement de votre projet et souhaitez conserver cette autonomie, vous pouvez miser sur la société par actions simplifiée unipersonnelle ou SASU, l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL, l’entreprise individuelle à responsabilité limitée ou EIRL et l’entreprise individuelle ou EI. Au contraire, si vous désirez vous associer, vous devez opter pour une structure sociétale comme la société par actions simplifiée ou SAS ou aussi la société à responsabilité limitée ou SARL. Et si vous désirez recevoir des investisseurs extérieurs, le mieux est un statut sociétal qui peut le permettre.

Comment financer le projet de création d’entreprise ?

Après avoir effectué le business plan, ce dernier présente un besoin de financement qui dépasse le capital que vous disposez. De ce faite, pour financer votre projet vous avez besoin d’une autre alternative. En effet, vous pouvez travailler avec un investisseur en fonds propre qui prendront part dans votre société. Evidemment, si vous avez opté pour une entreprise individuelle, ce type de financement n’est pas possible. En revanche, vous pouvez aussi faire appel aux établissements de crédit ou aux banques pour financer la création de votre entreprise. Effectivement, ces établissements ne payeront qu’une partie des actifs. Du coup, vous devez au préalable disposer votre propre fonds. Par ailleurs, il existe des plateformes de crowdfunding, vous permettant de recueillir des investissements, des prêts ou des dons auprès d’un immense groupe de personnes. Enfin, pour financer la création de votre société, vous pouvez aussi solliciter une aide financière auprès des organismes publics.

Comment réaliser les déclarations fiscales et la comptabilité ?

Avant même de créer sa propre entreprise, il est primordial de connaître la réalisation de la comptabilité ainsi que les déclarations fiscales. Effectivement, ce sont des domaines techniques. Toutefois, il est important de recueillir un minimum de savoir-faire pour éviter les écueils, notamment sur les impôts sur les sociétés, les problématiques de TVA et les obligations fiscales et comptables. Pour chaque fin d’année civile, vous êtes tenu de déposer vos comptes annuels au plus tard le 31 juillet, au greffe du tribunal de commerce. Outre, en cas de contrôle fiscal, votre comptabilité doit être disponible. Par ailleurs, une entreprise doit remplir une liasse fiscale signée par le dirigeant, afin de pouvoir calculer l’impôt sur la société. Et enfin, une entreprise doit également remplir au cours de l’année des déclarations fiscales, telles qu’une lettre d’accueil et la TVA. Toutefois, si vous voulez éviter ce genre de tâche vous pouvez faire appel à un professionnel.