6 choses à savoir avant de faire une cure de magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel pour l’organisme. Il assure aussi bien des fonctions liées à la détente, à la forme ou encore à l’équilibre. Toutefois, les déficits en magnésium sont très récurrents. Pour pallier ce phénomène, il est possible de recourir à une cure de magnésium. Découvrez les 6 choses qu’il faut savoir avant de vous lancer.

1. Qu’est ce que le magnésium ?

Essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, le magnésium est un minéral que l’on retrouve dans de nombreux aliments. Le corps humain abrite une quantité importante de magnésium, estimée en moyenne à 25 g. Présent majoritairement dans les os, il assure de nombreuses fonctions au sein de l’organisme. Pour autant, il est courant que les individus présentent des carences en magnésium. C’est pour cette raison que l’on retrouve régulièrement dans les pharmacie des compléments alimentaires naturels à base de ce fameux minéral. En règle générale, ce sont les femmes qui sont les plus touchées par ces carences. Lorsqu’une personne présente une carence en magnésium, il existe plusieurs signaux d’alerte auxquels il faut être attentif.

2. Quels sont les symptômes d’une carence de magnésium ?

Il n’est pas toujours simple d’identifier une carence en magnésium. Néanmoins, il existe certains symptômes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille. Les personnes carencées en magnésium ont tendance à se sentir plus fatiguées, stressées ou irritées. Elles peuvent souffrir de crampes ou de fourmillements. Les vertiges et les étourdissements sont un autre signal qui doit vous alerter. Le magnésium assure une fonction essentielle dans le système nerveux central. De ce fait, une carence en magnésium entraîne des problèmes d’insomnie ou d’anxiété.

Par ailleurs, ce minéral permet de détendre les muscles. Des apports insuffisants conduisent à des crampes ou des fourmillements au niveau des muscles. Le magnésium permet également de détendre les vaisseaux sanguins. En son absence, vous pouvez souffrir d’hypertension artérielle. Enfin, il joue également un rôle dans la digestion, ce qui explique les ballonnements en cas de carence.

3. Dans quels aliments retrouve-t-on le magnésium ?

Face à une carence, vous devez consommer quotidiennement des aliments riches en magnésium. On en retrouve de bonnes quantités dans les fruits secs, le chocolat, les céréales complètes ou encore le poisson gras. Pour éviter les carences, l’idéal est de manger équilibré. Pour faire le plein de magnésium naturel, les oléagineux sont vos meilleurs alliés : graines de tournesol, pignons de pin, graines de sésame, amandes, noix de cajou, pistaches, noisettes, cacahuètes… Vous pouvez facilement les intégrer dans votre alimentation en en consommant en guise de collation, ou en saupoudrant vos plats et desserts. Dès le petit déjeuner, ajouter des fruits frais découpés et des oléagineux dans votre yaourt vous apporte tous les minéraux et vitamines dont vous avez besoin.

Vous aimez le chocolat ? Faîtes-vous plaisir, à condition d’opter pour un chocolat avec une forte teneur en cacao. Le chocolat noir contient 205 mg/100 g de magnésium. Enfin, mangez régulièrement des fruits de mer et des poissons gras tels que le bigorneau, les escargots, les anchois, les huîtres ou encore les sardines en boîte.

4. Sous quelle forme faut-il prendre le magnésium ?

S’il est important de consommer régulièrement des aliments riches en magnésium, une cure peut s’avérer nécessaire dans certains cas, notamment dans le diagnostic de carence. Dans ce cas, la supplémentation est la solution idéale pour retrouver sa pleine forme physique. On retrouve le magnésium sous différentes formes : ampoules, comprimés ou magnésium en gélules, vous avez l’embarras du choix ! Pour bénéficier de tous les bienfaits de ce précieux minéral, privilégiez des compléments alimentaires bioSur www.naturaforce.com, découvrez une marque qui produit du magnésium biologique en France.

Si la forme n’a aucun impact sur les bienfaits du magnésium, le type de sel est lui déterminant. La magnésium marin, par exemple, est très bien toléré par l’organisme. Il existe également des combinaisons entre différents compléments alimentaires. Il a été notamment démontré que la combinaison de vitamine D et de magnésium était bénéfique pour l’organisme.

5. Combien de temps doit durer une cure de magnésium ?

La durée de votre cure de magnésium dépend de votre situation. Si vous êtes un adulte en bonne santé et que vous observez des signaux de déficit en magnésium, la durée recommandée est de 1 à 2 mois. Dans ce cas, le dosage recommandé est de 300 mg par jour. En revanche, si vous êtes une femme enceinte ou un sportif de haut niveau, adoptez plutôt un dosage équivalent à environ 400 mg par jour. Il est également possible de réaliser une cure de magnésium à titre préventif, sans signe de déficit. Optez alors pour un dosage de 100 mg par jour pendant une période comprise entre 1 et 3 mois.

6. Quels sont les effets indésirables liés à une cure de magnésium ?

En fonction du sel de magnésium que vous choisissez, vous pouvez souffrir de certains effets indésirables. Par exemple, le chlorure de magnésium, qui figure dans la famille des sels organiques, peut causer des diarrhées chez certaines personnes. C’est également le cas du citrate et du gluconate. Cet effet laxatif peut également être induit par une consommation trop importante de magnésium. Pour éviter ces désagréments, adoptez le bon dosage et de préférence, prenez votre magnésium en plusieurs fois.

En dehors de ces légers troubles de la digestion, il n’existe aucune contre-indication à la supplémentation en magnésium. Il n’y a pas de risque de surdosage car le minéral est très bien éliminé par l’organisme. Toutefois, si vous souffrez d’insuffisance rénale, parlez-en à votre médecin avant l’achat de magnésium. Pour voir de réels effets sur votre état de fatigue ou votre anxiété, il faut respecter assidûment la cure de magnésium.