Que faire en cas de gastro-entérite aiguë ?

En règle générale, la gastro-entérite ne dure que quelques jours, mais les symptômes sont aussi bien intenses que virulents. Dans ce cas, casser la chaîne de transmission de la pathologie est indispensable, tout en respectant les bonnes habitudes d’hygiène afin de mieux la traiter. Découvrez les quelques conseils importants à savoir et les astuces à adopter en cas d’infection.

Reconnaître une gastro-entérite à travers les symptômes

Le médecin de garde ou tout autre praticien qui accueille le patient en cas d’infection est le plus habilité à émettre le diagnostic présumant la gastro-entérite. Cette infection digestive d’origine virale est fréquente, elle affecte aussi bien les enfants que les adultes. Faisant partie du syndrome de la famille des rotavirus et des norovirus, cette pathologie atteint le tube digestif de manière à entraîner des vomissements et des diarrhées. Ces symptômes peuvent être accompagnés de douleurs abdominales et de fièvre. Sans traitement adéquat, cette maladie peut causer rapidement de la déshydratation, notamment chez les bébés et les enfants.

La virulence des symptômes singularise la gastro-entérite d’origine virale, dans la mesure où elle affecte le système digestif. Plus précisément, cette maladie se caractérise surtout par des nausées, des vomissements, une fièvre modérée, un mal de ventre s’apparentant à des crampes et des douleurs abdominales diffuses. Sinon, cette maladie peut être accompagnée de diarrhées dans toutes ses formes, légères, aiguës ou avec liquides à tendance aqueuse. Dans certains cas, des maux de tête, une déshydratation et une fatigue intense peuvent aussi indiquer sa présence. Le patient doit réagir par la force des choses puisqu’une perte d’eau en grande quantité est un facteur de décès pour les plus fragiles.

Les dispositions à prendre en cas de gastro-entérite

La consultation d’un médecin est nécessaire pour définir un cas de gastro-entérite. Dans la mesure où elle est virale, la prise d’antibiotiques n’a aucun effet. D’autre part, aucun médicament spécifique ne peut la traiter puisque les produits pharmaceutiques administrés servent seulement à soulager les symptômes de la maladie. En l’occurrence, contacter le médecin pour obtenir la prescription d’un anti vomitif et d’un antiémétique pour lutter contre les nausées et les vomissements, pareillement pour les antidouleurs et pour les antispasmodiques. Un médicament antidiarrhéique soulage et soigne cette évacuation continue des selles liquides. Dans tous les cas, appeler un médecin ou aller dans un cabinet médical est la solution la plus adaptée pour recevoir les soins appropriés et les traitements adaptés à la gastro-entérite. En aucun cas, l’automédication n’est recommandée pour éviter d’avoir un faux diagnostic, étant donné que les symptômes sont identiques à ceux de l’intoxication alimentaire et à d’autres infections.

Le traitement rapide de la déshydratation chez l’enfant

La gastro-entérite chez l’enfant peut engendrer rapidement une déshydratation, d’où la nécessité d’un traitement efficace. Cette prise en charge médicale consiste en la prescription de solutés de réhydratation orale. En cas de déshydratation grave, passer par une réhydratation par intraveineuse en urgence est plus judicieux. La gastro-entérite est bien différente de la colique chez un nourrisson ou un enfant en bas âge.

Les remèdes de grands-mères contre la gastro-entérite

Après la consultation d’un médecin, les soins traditionnels cohérents avec le traitement prescrit peuvent être administrés au patient pour obtenir un soulagement, voire une guérison rapide. Ces astuces consistent, entre autres, à introduire une alimentation à base de riz et de carotte. Au même titre, le lait de vache et les sucres sont à proscrire absolument, en revanche, l’hydratation est à privilégier au maximum. Sinon, la prise de tisane de sarriette et de camomille peut être utile pour apaiser les spasmes, tout comme la menthe aide contre les vomissements. Ces breuvages peuvent être pris avec du miel ou du gingembre râpé, dans la mesure où ces derniers ont des propriétés antivirales puissantes. D’autre part, la banane favorise l’arrêt de la diarrhée en ralentissant le transit intestinal. Dans la mesure du possible, le patient doit absolument mettre son système digestif au repos pendant le traitement, notamment le premier jour. Il doit également se relaxer pour éliminer sa fatigue.

Ainsi, il est recommandé de privilégier les bouillons, ainsi que les boissons légèrement sucrées. Cette initiative permet d’aider l’organisme à rétablir le transit, tout en se réhydratant. En cas de gastro-entérite, les patients doivent se restreindre à la consommation d’aliments neutres, riches en amidon et en pectine, mais pauvres en fibres. Les produits les plus recommandés sont le riz, les carottes, les pommes de terre, ainsi que les pâtes et les féculents. Ces éléments ont l’avantage d’avoir un effet constipant, permettant ainsi de réduire les selles liquides. Après le traitement, la réintroduction progressive des autres aliments, comme les biscuits, les poissons et les viandes, doit être programmée pour pallier les carences. Dans tous les cas, ces derniers doivent être toujours bien cuits.